Menu Fermer

Desa Potato Head privilégie l’ambiance du village plutôt que l’exclusivité de la station

Desa Potato Head Favors Village Vibes Over Resort Exclusivity

Tête de pomme de terre Desaqui comprend un club de plage et deux hôtels, a ouvert à Seminyak, Bali &ndash, à quelques kilomètres au nord du pôle touristique de Kuta.

Conçu par l’architecte néerlandais Rem Koolhaas&rsquo ; firme OMA, il est conçu non seulement pour les hôtes mais aussi pour la communauté locale, défiant le modèle d’exclusivité autonome typique des stations de la région.

“Chez Desa Potato Head, nous’essayons de ne pas changer l’industrie, nous voulons créer un modèle entièrement nouveau pour elle,&rdquo ; déclare le fondateur de Potato Head, Ronald Akili.

“Si nous rassemblons les gens pour passer de bons moments, mais que nous leur offrons l’inattendu, cela leur ouvrira l’esprit de nouvelles façons,&rdquo ; il continue. “OMA est connu pour la construction d’espaces publics, comme les musées et les institutions, et c’était notre idée pour le Desa : créer un type d’institution culturelle qui mélange le public et le privé, les invités et les locaux, et la réflexion sur l’avenir avec l’artisanat traditionnel.&rdquo ;

Inspiré par les cours surélevées d’Indonésie, OMA a élevé les studios Potato Head (un des trois bâtiments qui contiennent les chambres d’hôtes privées, un bar pour le coucher du soleil et un espace d’exposition et qui, avec Katamama et le Beach Club, forment le Desa Potato Head) sur des pilotis, créant ainsi un espace culturel ouvert en contrebas qui mène à la plage et offre une plateforme flexible pour les célébrations de festivals, les événements culturels et les activités de loisirs quotidiennes qui sont ouvertes aux invités et aux habitants du coin&ndash ; Ce qui est particulièrement important si l’on considère que le développement est situé sur l’un des derniers sites de front de mer de Seminyak.

Les jardins sur le toit ont également été conçus comme un espace public et comprennent un parc de sculptures avec vue sur la mer, accessible par un chemin public qui monte en zigzag sur le complexe flottant, reliant les espaces communs tels que les restaurants, les piscines et les spas.

“L’essence de Bali réside dans l’interaction entre différentes cultures,&rdquo ; explique l’architecte et partenaire de l’OMA David Gianotten. “Notre design pour les studios Potato Head offre à la fois des chambres et des installations privées, et des espaces publics, pour encourager l’échange entre différents types d’utilisateurs, défiant l’omniprésente typologie des stations balinaises qui paradoxalement met l’accent sur les clients des hôtels&rsquo ; un plaisir exclusif, détaché de la vie de la communauté locale.&rdquo ;

“Le Potato Head Studios est un lieu de villégiature pour l’engagement ouvert plutôt que pour la consommation privée,&rdquo ; il continue. “C’est un nouvel espace pour la communauté où les visiteurs de toutes sortes &ndash ; les clients des hôtels et le grand public &ndash ; font l’expérience de la culture balinaise contemporaine, tout en la faisant.&rdquo ;

Le langage visuel déployé par l’OMA s’écarte de leur style caractéristique, ce qui est particulièrement évident dans la façade, pour laquelle des artisans indonésiens ont créé la texture de l’enveloppe en ciment, en utilisant des planches de bois récupérées. Faisant référence à la culture balinaise, les murs du couloir entourant les appartements ont été inspirés par le Tika, le calendrier de divination balinais.

Des plantations extensives adoucissent l’imposante structure en béton et, lorsque c’est possible, les matériaux sont d’origine locale et recyclés &ndash ; comme le plafond tissé fait de PET recyclé (bouteilles en plastique) fabriqué par des artisans locaux, ce qui ajoute de la tactilité, tout en respectant la tradition artisanale balinaise et l’environnement.

Les murs en parpaings fabriqués à la main projettent des ombres et des lumières selon des motifs géométriques &ndash ; et ailleurs “ijuk&rdquo ; &ndash ; un matériau traditionnel pour les toits de chaume &ndash ; est utilisé.

Les chambres sont équipées de meubles en bois sur mesure et d’œuvres d’art d’origine locale, et le sol en terrazzo rose est fait de déchets de béton.

Quoi:&nbsp ;Tête de pomme de terre DesaOù : Jalan Petitenget No.51B, Seminyak, Kuta Utara &ndash ; Kabupaten, Badung, Bali &ndash ; 80361Combien : À partir de 158 € pour deux personnes pour une nuitLumières : La programmation culturelle de Potato Head&rsquo comprend la fabrication de chocolat, la sculpture sur bois, des promenades dans la région, du yoga sur la plage, ainsi qu’une impressionnante sélection de DJ et d’événements musicaux en direct : Tête de pomme de terre Desa

Partez virtuellement en vacances avec&nbsp ;plus de destinations design ici.


Cet article a été rédigé par Katie Treggiden et traduit par LesPiedsdeTables.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesPiedsdeTable.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.